Their home

Her Home

His Home

Their Home

C’est autre chose d’être ici sans toi.
C’est autre chose la vie ici.
C’est autre chose sans toi, en vie, ici.

Quand (presque) tout a disparu, quand t’es parti.
Elle est restée avec ses souvenirs. Il est resté puis s’est enfui.
Il t’a retrouvé.
Elle pense à toi.

A l’amour
A l’éternité

Vide de toi. Vide de tout. Vide tout autour
Au creux de tes bras, au fond de ton âme
Le silence est doux, l’absence est présente

A votre amour
A vous pour l’éternité

Pour toujours
Vous me manquez
Je vous aime
A tout jamais

THEIR HOME est ce qu’il reste, ceux qui restent. Un hommage douloureux. Un souvenir du passé. Une présence indescriptible. Une famille. Un amour éternel. THEIR HOME à eux, à nous. THEIR HOME est inévitablement le sentiment du deuil. D’un passage. D’un cap à passer.
THEIR HOME pour leur courage à toutes les épreuves de la vie qui les ont fatigué, affaiblis, rendu vulnérables. Mais si forts. Mentalement. Pour leur soutient les uns aux autres. Pour leur amour, indescriptibles, infaillible, insaisissable, inépuisable.

Immortel.

Corps sans titre

Au-delà des questions d’identités et de genres auxquelles nous pouvons être confrontés au cours de notre vie, l’envie ici est de noyer mon corps avec les peaux qui m’accompagnent. Comme un puzzle de plusieurs personnes, éparpillé et assemblé en un tableau. L’idée était de perdre certaines notions de notre propre corps. Requestionner l’enveloppe dans laquelle nous nous forgeons. Cette forme, cette masse, a été capturé, morcelé, étiré, fragmenté par la lumière. Série très personnelle, je déconstruis des corps afin de démolir le mien et le rebâtir. Art thérapie ou art de la réparation. Le besoin ici était de perdre le contrôle du corps, pour se le réapproprier par l’image qu’il renvoie.